Analyse nutritionnelle et comportementale GRATUITE - Faire aussi le test style alimentaire
(tests élaborés à partir des travaux en neurosciences du Dr Jacques Fradin au sein de l’Institut de Médecine Environnementale)

Test - VOTRE PROFIL NUTRITIONNEL

Il est important de vous identifier dans l’un de ces profils (ou peut-être plusieurs) car ils peuvent représenter un frein au succès de votre amaigrissement et de votre stabilisation de poids.
Que vous soyez carencé(e) en fer, en iode ou que vous ayez un déficit en sérotonine qui vous fait craquer pour du chocolat en fin de journée, votre stratégie minceur ne sera pas la même

Pour chaque profil, je vous propose des questions. Pour calculer votre score, comptez le nombre de réponses positives.


TEST 1

J’ai des problèmes de sommeil (endormissement et/ou réveils nocturnes)
Quand j’essaie de perdre du poids, je finis toujours par craquer pour du sucré et je fais le « yoyo »
Mes envies de sucré sont plus fortes en fin d’après-midi.
Je bois du café ou du coca toute la matinée pour être en forme

TEST 2

Quand je grossis je prends tout dans le ventre
J’ai pris beaucoup de poids à la ménopause
J’ai pris du poids de façon très rapide à l’arrêt du sport
Mon alimentation est riche en aliments gras et sucrés/salés

TEST 3

J’ai la peau sèche, les ongles cassants, les cheveux qui tombent
J’ai les paupières qui sautent ou j’ai souvent des crampes
J’ai les doigts gonflés le matin et les chevilles le soir
Je ne mange que des produits allégés et j’évite tous les corps gras

TEST 4

Je ne peux souvent rien manger le matin car rien ne passe
J’ai souvent le ventre tout plat le matin et très gonflé le soir
Au moindre stress, j’ai des ballonnements et des douleurs abdominales
J’attrape tout ce qui passe (rhumes, gastros…)


REPONSES :

Si vous avez entre 2 et 4 réponses positives au :

TEST 1


Vous avez certainement un déséquilibre en NEUROMEDIATEURS
En effet saviez-vous que votre cerveau est capable de fabriquer un anti-dépresseur naturel favorisant la prise de recul, de calme et même de satiété. Si vous êtes en manque de ces molécules alors vous serez plus irritable, impatient(e) attiré(e) inéluctablement vers le sucré avec parfois de véritables fringales à répétition qui peuvent devenir des compulsions
Ces neuromédiateurs prennent naissance dans votre assiette

TEST 2

Vous avez certainement un trouble du métabolisme des sucres et de l’insuline
L’insuline est l’hormone de mise en réserve ; en consommant trop de sucres (notamment des sucres simples) l’insuline s’affole :
Elle fait alors entrer les acides gras dans les cellules graisseuses et en même temps verrouille leur sortie : une augmentation de l’insuline a tendance à favoriser le stockage des graisses. L’insuline fait également entrer les sucres dans les muscles mais lorsque le signal n’est plus entendu les sucres ont du mal à pénétrer. Il faut alors grâce à une stratégie alimentaire limiter les pics d’insuline et rendre vos muscles plus sensibles à l’insuline.

TEST 3

Vous avez certainement un déficit micronutritionnel en vitamines, oligoéléments, minéraux et acides gras. Cela se fait sentir sur votre état général. Votre organisme fonctionne au ralenti, en dépensant un minimum d’énergie, mais en stockant vos moindres excès. Il va falloir identifier les causes de vos carences et «refaire le plein » de micronutriments en sélectionnant certains aliments.

TEST 4

Vous avez certainement une perturbation de votre éco système intestinal
Le microbiote (ou flore intestinale) exerce de nombreuses fonctions physiologiques : il aide à digérer, il permet de fabriquer certaines vitamines, il nourrit la muqueuse intestinale et contribue à son intégrité pour assimiler les nutriments et les micronutriments, il a enfin un rôle primordial sur les défenses de l’organisme (effet barrière sur les bactéries agressives)
Chouchoutez votre intestin en rétablissant l’équilibre du micobiote par une alimentation riches en pré et probiotiques ; Il faudra aussi « colmater » les brèches de la muqueuse intestinale, afin de favoriser la satiété.